Rencontre générale de la FREE : de nouveaux projets malgré des ressources en baisse

Claude-Alain Baehler vendredi 30 novembre 2018

La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 24 novembre 2018 à Moudon, a été marquée par des questionnements autour d’un budget en baisse, mais aussi par des projets enthousiasmants. Ainsi, une « Plate-forme d’entraide » permettra à des aînés de partager leurs compétences, et une nouvelle Eglise est implantée à Ballens.

Le plat de résistance de la Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le samedi 24 novembre 2018 dans les locaux de l’Eglise évangélique de Moudon, a été le budget. En effet, la tendance à la baisse des dons des Eglises en faveur de la FREE se confirme cette année encore. Ceux-ci vont se monter à quelque 880’000 francs en 2018 et devraient continuer de baisser l’année prochaine.
« Nous ne sommes pas en situation de crise, mais d’adaptation à la réalité, explique Stéphane Bossel, le trésorier de la FREE. Nous sommes très reconnaissants pour la générosité des Eglises, mais nous devons aussi adapter les engagements de notre fédération aux impératifs financiers. » Concrètement, cela signifie que les finances de la fédération seront redéployées ainsi l’année prochaine, selon un budget global déficitaire approuvé à l’unanimité :

  1. le poste à temps partiel consacré à l’implantation d’Eglises, et occupé par Emmanuel Schmid, passera de 40 % à 30 %;
  2. par contre, un crédit de 150’000 francs sur six ans, – 75 % à charge de la Fondation la Prévoyante, 25 % à charge de la FREE – a été débloqué pour un nouveau projet d’implantation d’Eglise à Ballens;
  3. le poste à temps partiel de stagiaire en communication à MimaVision (DieuTV) ne sera pas prolongé. Il est actuellement occupé par Camille Kurzner;
  4. suite au départ de Laetitia Paratte, qui cessera son ministère d’animatrice à la Commission enfance pour s’engager dans un travail d’enseignante, le poste ne sera pas maintenu. Les délégués à la Rencontre générale ont voté dans ce sens, tout en soulignant l’importance de maintenir une priorité sur le travail parmi les enfants;
  5. la proposition de geler la hausse du taux du 13e salaire des employés de la FREE et des ministères rémunérés dans les Eglises à 30% n’a par contre pas été retenue par les délégués à la Rencontre générale. Cela représentera un engagement financier supplémentaire de quelques centaines de francs pour chaque Eglise locale en 2019.

Cette baisse régulière des moyens financiers de la FREE fait écho à celle des Eglises locales. Les grandes communautés annoncent des baisses des dons reçus et les petites ont souvent des difficultés financières. Ainsi, dans notre fédération, le nombre d’Eglises et de membres augmente légèrement, mais la capacité financière diminue.
Cette diminution des dons tient probablement à plusieurs facteurs et à une mutation. Nos Eglises touchent une population en moyenne moins aisée qu’auparavant. Les liens « tribaux » qui ont uni les communautés et leurs membres par le passé ont fait place à des liens plus libres. Plusieurs Eglises ont des projets immobiliers. Le développement d’une mentalité « consommation » fait qu’il est exigé, dans les petites Eglises, des prestations comparables à celles fournies par les grandes. « Nous n’avons jamais voulu d’un système de cotisations, précise Stéphane Bossel, mais la question se reposera forcément à terme. »

Mettre les aînés au travail

« Il est nécessaire de s’occuper des seniors de nos Eglises, a martelé Daniel Berger, le responsable du Service des activités en Suisse, au Bureau exécutif de la FREE. Ils prient et ils donnent. Mais ils peuvent faire plus ! Beaucoup d’associations sont gérées par des personnes âgées. » En collaboration avec le pasteur à la retraite Marc Luthi, Daniel Berger désire donc créer une « Plate-forme des aînés » capable de proposer des appuis aux Eglises dans plusieurs domaines : finances, informatique, médiations, etc.
Cette Plate-forme des aînés doit aussi favoriser la collaboration entre générations, en particulier par la mise en place de binômes faits d’un jeune et d’un senior. « Quand vous êtes trop longtemps dans une fonction, vous barrez la route aux jeunes, a averti Daniel Berger. C’est pourquoi, chaque personne qui porte des responsabilités doit se trouver un successeur ».

Implantation d’Eglise à Ballens

Dans le cadre de leur ministère, Brigitte et Jean-Pierre Junod ont eu l’occasion de développer des activités d’évangélisation au Pied du Jura : un cours Alphalive, puis un groupe d’étude biblique, puis une célébration mensuelle. Ces activités ont lieu en très bonne intelligence avec la paroisse réformée, la municipalité et les Eglises de la région. Du coup, l’étape suivante est la création d’une nouvelle Eglise à Ballens.
Jean-Pierre et Brigitte Junod désirent développer une communauté à partir des personnes qui ont découvert la foi au cours Alphalive. Mais ils désirent également collaborer étroitement avec les paroisses et les Eglises de la région. La FREE soutient ce projet avec une enveloppe de 150’000 francs sur six ans, financée aux trois quarts par la Fondation la Prévoyante.
« Avec ce projet également, nous implantons une communauté orientée vers les non-réconciliés avec Dieu, précise Emmanuel Schmid, le responsable de l’implantation d’Eglises de la FREE. Nous ne désirons pas implanter des Eglises pour chrétiens insatisfaits qui cherchent mieux ailleurs, mais des communautés missionnelles, composées de gens qui pensent à sortir de leurs murs. »

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.