Roumanie : un appartement pour des démunis

vendredi 28 juin 2013

Aumônière à St-Loup et membre de la Commission Est-Europe de la FREE, Noëlle Sennwald demande la mise à disposition pour les démunis d’un appartement à Iasi, en Roumanie.

Beaucoup de familles vivent dans des situations précaires en Roumanie. Lors d’un de ses derniers séjours sur place, Noëlle Sennwald a rencontré la famille Prisacariu qui vit à 5 dans un appartement d’une pièce de 4 mètres sur 6, coin cuisine compris. Les sanitaires, toilettes et douches, sont communs à tout l’immeuble et donc utilisés par une centaine de personnes. Mais l’immeuble souffre surtout d’une insalubrité inimaginable que dénoncent les murs verdâtres, couverts d’une fine pellicule de moisi.
Or Cosmin, 14 ans, souffre d’autisme atypique ; Marian, 12 ans, de difficulté pulmonaire et Rebecca, 5 ans, développe des allergies dues à la moisissure. Suite à un accident de travail, Mihai, le père, est dans l’incapacité de travailler à plein temps. Touché  gravement à la colonne, il souffre de douleurs perpétuelles.  Marinella, la maman, est épuisée. Elle-même ne peut travailler à l’extérieur, car elle doit s’occuper à plein temps de Cosmin, qui a des crises de décompensations psychotiques difficiles à gérer. Les médecins disent qu’il devrait pouvoir être au calme.

« Une famille mise sur ma route »
« Dieu a mis sur ma route cette famille », indique Noëlle Sennwald. Je suis consciente que beaucoup d’autres sont dans des situations similaires, mais c’est cette famille qu’il m’a été donné de voir et qu’il faut aider de toute urgence : les enfants sont constamment hospitalisés pour des problèmes pulmonaires et d’allergies et la mère n’a pas souvent la possibilité d’acheter les médicaments adéquats. Cet hiver, elle a dû se faire opérer de la vésicule biliaire en urgence, ayant trop attendu faute de moyens pour payer les soins. Dans une lettre, elle me dit avoir demandé à Dieu de la reprendre tant elle est usée, mais indique devoir continuer à vivre malgré tout pour ses enfants. »
Avec ses collègues de la Commission Est-Europe, Noëlle Sennwald est convaincue qu’une solution consiste à acheter un petit appartement au nom d’une fondation sur place en Roumanie et de pouvoir ainsi donner la possibilité à cette famille de remonter la pente en vivant décemment. Quitte à laisser par la suite la place à une autre famille dans le besoin.
Gabrielle Desarzens

Merci d’adresser vos dons au CCP de la FREE : 10-138-1, avec mention « Appartement Roumanie/Noëlle Sennwald ».

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

Juillet-août

  • Rediffusion de différents programmes de l'année

4 septembre

  • «Les abus sexuels» avec Jacques Poujol (Ciel! Mon info)
  • «L'assaut de vos Goliath» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !