A l’occasion du Jeûne fédéral, une équipe de chrétiens venant de différentes Eglises lance une semaine de jeûne et de prière

vendredi 25 août 2017

Pour les chrétiens de Suisse, la première partie de septembre est propice à un temps de mise à part et de méditation. Le Jeûne genevois et le Jeûne fédéral en sont l’indice. Cette année, une équipe de chrétiens emmenés par la pasteure de rue Hetty Overeem propose une démarche originale pour « écouter Dieu ensemble ».

Du 10 au 17 septembre, un groupe interconfessionnel lance une semaine de jeûne et de prière en lien avec la personne de Nicolas de Flüe. Il s’agit de prendre chaque jour de cette semaine 40 minutes pour conduire un temps de méditation. « Nous sommes des chrétiens de différentes Eglises qui pensons qu’il est urgent de nous arrêter, explique la pasteure réformée Hetty Overeem, de faire de la place pour Dieu dans le silence, et d’écouter ce qu’il veut dire à son Eglise. »

En final une célébration à la cathédrale de Lausanne

Avec un groupe de collègues, cette pasteure en route avec son âne et son chien dans la belle saison, tout en assurant une présence au sous-sol de la place de l’Europe à Lausanne, a ressenti le besoin de rassembler les chrétiens en cette année des 500 ans de la Réforme et des 600 ans de la naissance de Nicolas de Flüe. Cette semaine de jeûne et de prière se terminera par une célébration le dimanche 17 septembre en fin de journée à la cathédrale de Lausanne.

« Si vous avez envie de participer, ajoute la pasteure, nous vous invitons à choisir le jeûne qui vous correspond : par exemple renoncer à l’alcool, la cigarette ou pourquoi pas au téléphone ou à internet, sauter un repas par jour, ou alors vous abstenir de toute nourriture pendant cette semaine… »

Un site web à disposition

Pour donner un brin d’unité aux participants à cette démarche, les organisateurs ont mis en place un site web : www.ecouterdieuensemble.ch. Ce site propose pour chaque jour une prière particulière, qui pourra être suivie par une lecture tirée de l’évangile de Jean (20.24-29) et la prière de Nicolas de Flüe. Cela permettra à chacun d’entrer ensuite dans le silence. « D’abord en accueillant Dieu « gratuitement », ajoute la pasteure, en se contentant de sa présence ; puis en lui demandant sa volonté pour son Eglise et pour chacun. »

Les organisateurs sont à la recherche de lieux dans le canton de Vaud et ailleurs en Suisse romande à même d’accueillir du 10 au 17 septembre les personnes intéressées par cette démarche et désireuses de se rencontrer. (c)

Célébration à la cathédrale de Lausanne : dimanche 17 septembre de 18h à 19h.
Plus de renseignements : Hetty Overeem, coordinatrice, tél. 079 886 03 73, courriel : hetty.overeem ( a ) eerv.ch. Le site de la manifestation.
  • Encadré 1:

    La prière de Nicolas de Flüe

    « Mon Seigneur et mon Dieu, enlève-moi tout ce qui m’éloigne de toi.
    Mon Seigneur et mon Dieu, donne-moi tout ce qui me rapproche de toi.
    Mon Seigneur et mon Dieu, enlève-moi à moi-même, et donne-moi tout à toi. »
     
    Nicolas de Flüe
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 décembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Lun 26 octobre 2020

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !