Camp Passion : la nouvelle génération, emballée par la théologie

Sandrine Roulet vendredi 26 mai 2023

Le 21 mai, les septante participants et l’équipe d’encadrement du Camp Passion sont rentrés « reboostés » par ce qu’ils ont vécu durant l’Ascension, à la Bessonnaz (Lignerolle). Agés de 15 à 28 ans, ces jeunes étaient issus d’une dizaine de groupes de jeunes d’Eglises FREE. Parmi eux, le groupe « GPS » de Crissier était venu quasiment au complet.

Comme lors de chaque édition, le programme de cette mini-formation théologique comportait des enseignements bibliques, du temps personnel pour préparer une courte prédication et des activités sportives. En soirée, après la louange, différents invités ont abordé des questions identitaires ou sociétales comme la sexualité, la gestion des priorités ou encore l’écologie et la consommation. Nouveauté de cette édition, des ateliers à choix étaient proposés en fin d’après-midi. Ceux qui traitaient d’apologétique (défense de la foi), de science & foi, d’occultisme et du discernement de la volonté de Dieu ont été les plus suivis.

Parmi les participants, Julie, Elianna et Jean-Marc – de chacun des trois niveaux – partagent ce qu’ils ont appris à propos de Dieu, ainsi que l’impulsion qu’un tel camp donne à leur vie personnelle et spirituelle.

Julie : envie d’approfondir l’étude de la Bible

« J’ai appris tellement de choses pendant ce camp !» s’exclame Julie, 16 ans. « Ce qui m’a le plus marquée, c’est la signification de la Croix pour ma vie. Mais aussi que nous sommes les représentants de Dieu sur cette terre et que nous sommes créés à son image ! ».

Rattachée au groupe de jeunes de l’Eglise FREE de Château d’Oex, l’adolescente ajoute qu’elle a pu vivre des moments forts dans la présence de Dieu, en se mettant à son écoute et en partageant avec les autres. « Tout ce que j’ai pu vivre pendant ce camp me donne envie d’approfondir mes connaissances de la Bible, de la lire plus profondément. Voir à quel point la Bible est pleine de mystères et de « perles » me motive à avancer dans ma foi ! Nous avons pu voir à quel point Dieu veut nous parler au travers de sa Parole. Alors, pourquoi s’arrêter là ? », questionne Julie, pour qui ce camp était une première.

Elianna : la Bible, fruit d’un long travail de traduction et d’interprétation

Membre d’un groupe de jeunes de Vevey, Elianna participait à son deuxième Camp Passion. Dans ce niveau 2, les enseignements étaient ciblés sur les origines de la Bible et son accès. « Maintenant, je ne la lis plus de manière ‘innocente’ mais je sais comment ces textes sont parvenus jusqu’à nous, et cela me pousse à me poser encore plus de questions et à analyser ces textes », remarque la jeune de 17 ans.

Elianna retient en particulier que la Bible est le fruit d’un long travail de traduction et d’interprétation, mais « qu’il y a une part de miracle et d’intervention de Dieu dans sa rédaction et sa conservation ». Elle ajoute avoir pris conscience de la chance qu’elle a d’avoir accès à ce livre formidable et miraculeux.

Cette formation lui donne envie de consacrer prochainement une année à l’étude biblique et à l’approfondissement de sa relation avec Dieu. En tant que responsable de son groupe de jeunes, ses nouvelles compétences lui permettraient d’apporter de temps à autres des prédications à son groupe de jeunes. « Cependant, ce que j’espère le plus, c’est que tous les jeunes de mon groupe découvrent ce que j’ai appris au Camp Passion, car ces connaissances affermissent notre foi d’une manière nouvelle et extraordinaire ».

Jean-Marc : vivre l’équilibre entre le « déjà » et le « pas encore »

Jean-Marc, pour sa part, a suivi le troisième niveau du Camp Passion cette année. « J’ai appris que la volonté de Dieu pour nous est de vivre pleinement l’équilibre entre le ‘déjà’ et le ‘pas encore’, une tension que le chrétien a tendance à vouloir résoudre en penchant d’un côté ou de l’autre », partage-t-il.

Pour ce jeune homme de 26 ans, une des forces du Camp Passion est de pousser les participants à de nouvelles questions sur Dieu, la Bible et notre identité de chrétien. « Et se poser de nouvelles questions, c’est vouloir en apprendre davantage et alimenter sa foi », relève celui qui est aussi responsable du groupe de jeunes de son Eglise, « La Colline », à Crissier. Jean-Marc estime que ce camp théologique lui a aussi fourni des outils pour répondre avec plus d’assurance et de certitudes aux interrogations des jeunes et pour les encourager dans leur foi.

 

Site internet du Camp Passion : www.camppassion.ch/

  • Encadré 1:

    La théologie, ça sert à quoi ?

    Pour Julie, la théologie… « c’est la connaissance et les questions qu’on se pose en rapport avec Dieu, comme la trinité, la foi et tout le message de la Bible ».

    Pour Elianna, la théologie… « démontre que croire en Dieu n’est pas dépourvu de raison et de capacités intellectuelles. La théologie permet de se poser des questions, d’analyser, d’aller plus loin et de repousser ses capacités et ses limites de compréhension ».

    Pour Jean-Marc, la théologie… « implique la recherche de connaissance concernant la personnalité de Dieu, principalement au travers de la Bible qui est sa Parole. Elle me permet de grandir dans ma foi et ma compréhension du plan de Dieu pour moi et pour l’humanité ».

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !