Dimanche de l’Eglise persécutée : prions pour la Colombie

Sandrine Roulet vendredi 18 novembre 2022

Pour le « Dimanche de l’Eglise persécutée 2022 », Portes Ouvertes met le focus sur trois pays, dont la Colombie, située au trentième rang de l’Index de persécution. Si ce pays connaît une pacification depuis l’accord de paix avec les FARC1, en 2016, la violence reste présente sous différentes formes. Zoom sur les défis de l’Eglise colombienne.

« L’accord de paix a calmé le jeu. Les enlèvements et combats ont diminué », observe Marc-André Porret. Ancien envoyé de la FREE, ce Suisse d’origine vit à Bogota avec sa famille et travaille dans la formation de responsables chrétiens. « Mais le terrain abandonné par les FARC1 n’a pas été récupéré par les forces de l’ordre, et d’autres groupes l’ont repris : des mafias et une guérilla encore active », déplore le formateur.

Dans son dossier sur la Colombie, Portes Ouvertes détaille qu’un réseau criminel s’est développé dans de vastes régions, financé principalement par le trafic illégal de drogues, d’armes et d’êtres humains. Ce contexte dangereux affecte également les chrétiens. « Ils peuvent se retrouver au mauvais moment au mauvais endroit, ou être pris pour cible parce qu’ils ont aidé une personne dans le collimateur de ces groupes armés », remarque Marc-André Porret.

Si la violence politique a nettement diminué, les problèmes de délinquance sont majeurs. « L’afflux de personnes depuis le Venezuela a compliqué les choses. Beaucoup sont arrivés sans ressources et cherchent par tous les moyens à en trouver ». Sans compter la crise économique qui frappe le pays, avec un pouvoir d’achat diminuant rapidement : « Pour les personnes les plus vulnérables, dont beaucoup de chrétiens, la situation est compliquée. En Colombie, il faut parfois des années pour trouver un travail », partage Marc-André Porret.

Persécutés parce qu’ils dénoncent

Toutes confessions confondues, les chrétiens représentent plus de 90 % de la population, et les Eglises libres connaissent une forte croissance. La plupart du temps, les menaces ou le harcèlement à leur encontre sont liés à leurs prises de position : « Les chrétiens se retrouvent dans le viseur des criminels et des groupes rebelles parce qu’ils dénoncent la corruption et la violence, s’engagent pour les droits de l’homme et la protection de l’environnement etc. », rapporte Portes Ouvertes. Même écho du côté de Marc-André Porret : « Le mouvement évangélique est relativement influent dans le pays.

Mais les organisations mafieuses n’aiment pas les contre-pouvoirs. Quand un pasteur refuse de céder à leur pression, il se met en danger. Non pas parce qu’il est chrétien, mais parce que ses convictions le poussent à prendre telle ou telle posture, contre la culture de la drogue ou de la violence par exemple ». En outre, les indigènes qui se détournent de leurs pratiques tribales pour se tourner vers l’Evangile subissent rejet et privations de droits, relaie Portes Ouvertes.

Pour Marc-André Porret, d’autres écueils plus insidieux guettent l’Eglise colombienne : « Actuellement, les chrétiens sont considérés de droite, voire d’extrême-droite, ce qui ne facilite pas les choses ». A ses yeux, l’Eglise en Colombie, comme celle d’autres pays du continent, a de plus en plus l’image d’une Eglise qui cherche à prendre le pouvoir, et qui s’est trop impliquée dans la politique partisane. Ce qu’il juge tout aussi préoccupant, c’est « la course au succès, à la prospérité, qui laisse souvent le message de l’Evangile en arrière ». Marc-André Porret suggère de prier pour les personnes touchées par la précarité et le chômage. Mais aussi pour un retour à Jésus-Christ et à la Parole de Dieu, afin de se distancer d’un « Evangile de la prospérité » qui n’a plus grand-chose à voir avec le christianisme.

 

1 FARC : Forces armées révolutionnaires de Colombie. Active de 1964-2016, cette milice armée, qui se finançait grâce au trafic de drogue, aux rançons de prise d'otages et au vol de bétail, était la principale guérilla communiste impliquée dans le conflit armé colombien.


https://www.portesouvertes.ch/etre-actif/dimanche-leglise-persecutee-dep-2022

 

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !