Fête de la FREE 07 : heureux les branchés !

vendredi 09 novembre 2007

Le 4 novembre, la fête de la FREE a rassemblé de nombreux chrétiens de nos Eglises à Bienne. L'événement a permis d'affermir les liens fraternels, d'encourager la solidarité chrétienne au sein de notre fédération et d'exhorter à une meilleure communion avec Dieu.

Le 4 novembre dernier, les chrétiens branchés étaient à Bienne, à la fête de la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE). Dès 10 heures, une foule compacte a envahi le Palais des congrès. Elle était accueillie en musique par le «Rochette’s Good News Band» – le groupe de jazz «New Orleans» de l'Eglise évangélique «La Rochette» à Neuchâtel –, ainsi que par des habitants de la région de Bienne qui avaient apporté de nombreuses tresses dominicales à déguster.
Ensuite, quelque 1500 personnes ont participé à un culte festif pendant que les enfants, emmenés par cars spéciaux, rejoignaient les locaux de l'Eglise évangélique des Ecluses pour un programme approprié. Le culte a marqué par sa diversité. A un temps de louange, mené avec entrain par Charly Siounath et le Gospel Center Band, a succédé trois témoignages enregistrés en vidéo, montrant l'œuvre de Dieu.

Connecté au «cœur de Dieu»
Le message de Jossy Chacko (photo) était en accord avec le thème général de la journée: «Connecte-toi!» Ce pasteur indien, directeur international de l’association Empart, un mouvement de multiplication de communautés chrétiennes en Asie, a invité son auditoire à se brancher sur Dieu. A partir des trois paraboles de Luc 15, il a montré combien les chrétiens ont besoin d'être «connectés au cœur de Dieu», s'ils veulent vivre leur foi et leur appel de manière fidèle et satisfaisante. «Je n'ai pas à régler tous les problèmes de l'Inde, se réjouit-il, mais à soigner ma relation avec Dieu, afin de discerner ce qu'il me demande de faire». Et il avertit: «Dans le monde, on distingue entre les gens riches et les gens pauvres. Mais, pour Dieu, la seule distinction importante, c’est celle entre les gens qui sont sauvés, qui vivent en communion avec lui... et ceux qui ne le sont pas».
En fin de culte, un entretien avec le dessinateur Alain Auderset a montré que l'humour et la communion avec Dieu font bon ménage. Puis, une confession de foi «rap», adaptée et scandée par deux jeunes aubonnois, a fait vibrer toute l'assemblée.
En début d'après-midi, après un moment destiné au pique-nique ou à une petite excursion dans les bistrots de Bienne, la chorale gospel de l'Eglise évangélique «La Rochette» à Neuchâtel a offert un concert très attendu. Puis, pendant que Jossy Chacko parlait à nouveau aux adultes, Alain Auderset rencontrait les adolescents et les jeunes aux Ecluses. Il a raconté comment Dieu a tracé devant lui un chemin, afin qu'il puisse se faire connaître comme dessinateur. «Si Dieu a mis quelque chose dans ton coeur, il ne faut pas le casser», a-t-il expliqué. Et il a montré comment le fait de s'attendre à Dieu ne conduit pas à la passivité, mais à une action pleine d'enthousiasme et d'espoir.
En fin d'après-midi, un concert spirituel a rassemblé plusieurs générations autour du chanteur Albino Montisci et du groupe français «JTM».

Soyons branchés !
«Connecte-toi!», le thème de la journée, a été décliné de différentes manières. D'abord, une telle rencontre a permis d'augmenter le sentiment d'appartenance à la FREE. Un responsable de la jeunesse d'une Eglise affirmait que cette fête l'encourageait à «croire» en l'utilité de la fédération. C'est déjà ça!
De plus, les témoignages projetés lors du culte ont rappelé l'importance de la communion spirituelle à l'échelle locale, régionale et mondiale pour l'avancement du Royaume de Dieu. Ils ont montré une dame accompagnée par son Eglise lors d'un deuil, une œuvre sociale et spirituelle de la FREE, et, finalement, le développement fulgurant des Eglises dans certaines régions de l'Inde.
Enfin, les messages entendus ont rappelé que nos Eglises n'ont de pertinence et d'avenir que si les chrétiens qui les composent sont solidement attachés à Dieu, leur Sauveur et leur Seigneur.

Claude-Alain Baehler

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !