Pour les chrétiens de Terre sainte, l’heure est grave en Israël-Palestine

jeudi 15 décembre 2022 icon-comments 1

Les catholiques de Terre sainte se sont fendus d’une déclaration inédite lundi 12 décembre. Ils y épinglent la détérioration continue de la situation sociale et politique du pays. De son côté, l’Ambassade chrétienne internationale de Jérusalem (ICEJ), une institution évangélique, se montre perplexe face aux juifs radicaux qui rejettent toutes les autres religions, y compris le christianisme.

En pleine période de l’Avent, les catholiques d’Israël-Palestine expriment leur inquiétude concernant le nouveau gouvernement. Celui-ci devrait être formé le 21 décembre et promet d’être le plus à droite de toute l’histoire d’Israël. Des ministres issus de l’extrême droite y figurent, comme Itamar Ben Gvir. Pressenti pour reprendre le portefeuille de la sécurité nationale, cet avocat de formation a par exemple défendu une organisation opposée aux mariages de juifs avec de non-juifs, et qui appelle à l’expulsion totale des Palestiniens, jusqu’à l’interdiction de Noël. Différents journalistes et observateurs soulignent une tendance politique « terrifiante » visant à éliminer tout ce qui n’est pas juif ou pas assez juif en Terre sainte. Dimanche 11 décembre, Juergen Buehler, directeur de l’Ambassade chrétienne internationale de Jérusalem (ICEJ), a émis de sévères mises en garde à l’adresse de Benjamin Netanyahou, rapporte le site catholique Crux.

Des mots à la violence

L’idéologie suprémaciste juive se traduit d’abord par des mots. Itamar Ben Gvir avait par exemple lancé à propos de Palestiniens : « Ils nous jettent des pierres… qu’on leur tire dessus », d’après The Times of Israel. Pour les catholiques, la violence langagière se transforme tôt ou tard aussi en violence physique. La situation se détériore d’ailleurs très concrètement : « Cette année, nous avons assisté à une recrudescence de la violence, avec le plus grand nombre de victimes palestiniennes depuis plus de vingt ans », selon leur déclaration commune.

Les catholiques appellent donc d’ores et déjà le prochain gouvernement à traiter équitablement et avec respect les différentes communautés de la société israélienne, notamment les musulmans et autres non-juifs « qui représentent 20% de la population du pays », indique Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en cheffe de Terre sainte magazine.

Note d’espoir

Juergen Buehler a pour sa part appelé le Premier ministre à « user de toute son influence pour que cette prochaine période législative ne soit pas une ère de nouvelles disputes ou de nouveaux murs, mais une période où les partenariats et les relations entre juifs et chrétiens continueront à se développer ».

Une note d’espoir existe, cela dit. Elle vient des pèlerins qui reviennent en nombre dans ce berceau du christianisme. Un afflux qui apporte du travail et donc une prospérité matérielle, mais qui fait surtout sentir aux minorités du pays qu’elles ne sont pas oubliées. Selon les catholiques de Terre sainte, toutes les personnes, associations et mouvements qui continuent à construire sur place l’amitié et la solidarité dans ce contexte de division sont autant de « puissants anticorps » dans la société israélienne.

Gabrielle Desarzens

Une chronique radio sur RTS La Première à écouter ici

1 réaction

  • Olivier Peel dimanche, 18 décembre 2022 20:19

    Je n'apprécie guère cet article qui prend encore une fois le parti des palestiniens et des pro-palestiniens (côté catholique).
    Vos propos sont aussi très limites avec l'insulte : "L’idéologie suprémaciste juive". Avez-vous vérifié vos sources ?
    Oui, il y a des juifs radicaux et qui n'aiment pas les chrétiens. En Israël, il y a aussi des chrétiens qui n'aiment pas les Juifs. C'est terrible, et Dieu jugera et les uns et les autres.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !