Prisme, un espace alternatif à la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel

vendredi 19 mai 2017

Une équipe de jeunes chrétiens prépare un stand « différent » pour la prochaine Fête des vendanges de Neuchâtel. Il s’agira de proposer à des jeunes, chrétiens ou non, une manière un peu alternative de faire la fête.

Une équipe de chrétiens travaille au projet Prisme, un stand « différent » lors de la prochaine Fête des vendanges, qui aura lieu du 22 au 24 septembre 2017 à Neuchâtel. Rattachés à plusieurs Eglises évangéliques du canton, ces jeunes adultes désirent proposer « un espace sur mesure pour la jeunesse, plus particulièrement chrétienne ».

« Certains jeunes chrétiens se sentent mal à l’aise à la Fête de vendanges, explique Kilian Wirth, diplômé en sciences de l’éducation et responsable communication du projet. Ils sont confrontés à un univers auquel ils ne sont pas habitués. » Les organisateurs de l’espace Prisme désirent proposer un endroit dans lequel les jeunes puissent se sentir à l’aise, en adéquation avec leur foi et leurs valeurs. L’endroit sera toutefois pleinement inscrit dans la fête. Il ne donnera pas l’impression que les chrétiens doivent rester à part.

L’espace Prisme sera propice aux discussions et aux échanges. On y entendra de la musique diffusée par des DJ chrétiens, un endroit pour bouger et pour danser, probablement un stand photo permettant d’immortaliser le moment. « Ce ne sera pas un stand traditionnel avec tables, bancs, pain et saucisses », précise Kilian Wirth.

Des boissons de qualité à prix modiques

Les organisateurs désirent que le bar propose des boissons de qualité à prix modiques. Ils sont en contact avec des fabricants suisses de boissons sans alcool et un fabriquant chrétien de bière artisanale. Ils travaillent également à l’élaboration d’un cocktail de fête, sans alcool et inédit.

Actuellement, les organisateurs du projet Prisme informent les Eglises et les groupes de jeunes. Ils sont également à la recherche de fonds et de bénévoles. En effet, le budget du projet est évalué à quelque 10’000 francs, communication, décoration, animation, logistique et infrastructures comprises. Celui-ci devrait être couvert par des dons de particuliers et d’Eglises.

Constitués en association, les organisateurs de Prisme ne sont pas rattachés à une dénomination. Ils souhaitent « pouvoir intégrer chaque sensibilité au projet et encourager l’unité des chrétiens ». De plus, comme un prisme reflète la lumière, ils désirent « créer un espace qui reflète les valeurs du Royaume de Dieu ».

Claude-Alain Baehler

 

Site internet du projet Prisme.

Informations, invitations dans les Eglises et groupes de jeunes : info@prismevent.ch.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !