Anne-Claude Gonvers: un troisième livre pour dire la confiance retrouvée

Serge Carrel mardi 30 mars 2021

En interview, elle n’a peur de rien. Elle dit ses convictions : sa confiance retrouvée, son amour pour Daniel, son mari, Jésus qui l’a gardée du féminicide… Rencontre avec Anne-Claude Gonvers, l’autrice d’un troisième livre, franchement missionnel !

« Avec Jésus, on peut avoir une relation d’amour et de confiance ! » Anne-Claude Gonvers travaille comme secrétaire médicale à l’hôpital de Morges. Vive et débordante d’imagination, cette femme dans la cinquantaine s’est lancée dans l’écriture. Au bénéfice d’une plume alerte et stylée, elle vient de publier son troisième livre : « Ciel ! », un roman à deux intrigues où deux jumelles, orphelines et séparées à la naissance, finissent par se retrouver, et où une jeune femme se rend à Los Angeles dans un avion à bord duquel un personnage haut en couleur se balade incognito, faisant des révélations inattendues...

« Depuis toute petite, j’écris, explique Anne-Claude. Cette passion me vient de ma famille, de mes parents et de mes grands-parents. » L’écriture est pour elle aujourd’hui l’occasion de témoigner de son amour pour Jésus et d’une confiance retrouvée après une vie de couple marquée par la violence. Son premier livre « Choix & conséquences » en témoigne. Et son premier roman « Je vous ai vu(e) (s) me tuer » traite du pardon.

En couple avec un patron de 16 ans son aîné

A 19 ans, Anne-Claude tombe amoureuse de son patron de 16 ans son aîné. Cet homme en rupture conjugale devient l’amant, puis après 6 ans de vie de couple, le mari d’Anne-Claude. Cette liaison n’est pas bien vue par les parents et les proches de la jeune femme, qui tentent de la dissuader de poursuivre cette relation. Anne-Claude s’obstine. « Je me mentais à moi-même. Je me persuadais que c’était le meilleur parti de la planète », explique-t-elle. La jeune femme, issue d’une famille évangélique, subit les violences de son mari. « Tous les trois mois, il me passait à tabac. C’était vraiment cyclique. Après, il me fallait trois semaines pour m’en remettre. Il poussait le rituel jusqu’à venir s’agenouiller devant moi en pleurant et en me demandant pardon. Trois mois après, cela recommençait. »

Prisonnière du cycle infernal des violences conjugales

Anne-Claude Gonvers ne parvient pas à sortir de ce cycle de la violence où se succèdent, comme l’ont détaillé les spécialistes : la peur, la violence, la justification de la violence par son auteur, puis enfin une nouvelle lune de miel entre bourreau et victime. Pour quitter ce cycle qui emprisonne nombre de femmes victimes de violences conjugales, il faut une nuit de violences particulièrement traumatisantes où Anne-Claude réalise que : « Ce n’est peut-être pas normal ce que je suis en train de vivre ! »

Au matin, elle prend contact avec un psychiatre. Il lui permet de se rendre compte qu’elle n’est nullement à l’origine de la violence, qu’elle est la victime et pas le bourreau, comme le prétendait son premier mari.

Pendant ces 20 ans qu’Anne-Claude a passés en compagnie de celui qu’elle qualifie de « pervers narcissique », elle relève qu’elle n’a pas perdu la foi. « Pendant tout ce temps, Jésus a été mon pilier, mon roc et mon soutien ! Plus la crise était grande et plus j’étais proche de lui. »

« Ne restez pas seule ! »

Aujourd’hui Anne-Claude Gonvers est remariée à un pilote de ligne qui lui est « tombé du ciel ». Elle a pris ses distances avec cette période de sa vie. « Si j’avais une chose à dire à une femme qui passe par les mêmes violences, ce serait : ‘Ne restez pas seule ! Parlez-en à vos proches, à vos amis, à votre famille, à votre pasteur… Prenez conscience que c’est vous la victime et faites-vous aider par un professionnel !’ »

Serge Carrel

Anne-Claude Gonvers, Je vous vous ai vu(e) (s) me tuer, Saint-Denis, Société des écrivains, 2018, 260 p.
Anne-Claude Gonvers, Choix & conséquences. Témoignage, Paris, BoD, 20152, 52 p.
Les deux premiers livres publiés sont disponibles sur le site d'Anne-Claude Gonvers..
  • Encadré 1:

    Anne-Claude Gonvers à « Ciel ! Mon info »

    Pour parler de son dernier livre et de son parcours de vie, Anne-Claude Gonvers a été l’invitée de « Ciel ! Mon info » sur DieuTV. Une émission à voir au haut de cet article ou ici.

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « L’an prochain à Jérusalem ! »

    Ven 09 avril 2021

    Pendant les célébrations de Pâques, dans le judaïsme, il y a quelques mots qui résonnent très fort pour les Juifs, ceux de : « L’an prochain à Jérusalem ! » Pour Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre sainte magazine, c’est l’un des génies du judaïsme : être une religion sans arrêt en tension.

  • "Subjectif!" épisode 4: Et si la Bible était un vêtement?

    Jeu 01 avril 2021

    Découvrez aujourd'hui le 4ème épisode d'une série de 10 capsules vidéo pour faire réfléchir sur la foi, au travers de questions parfois déroutantes posées à des chrétien·ne·s romand·e·s et au-delà. Des capsules d'une minute environ à partager sans réserve sur tous les réseaux! une coproduction de La FREE, Médias-pro et le DM - Dynamique dans l'échange.

  • Le marin Pierre Tschanz se raconte

    Jeu 25 mars 2021 icon-comments 3

    Connu pour avoir dirigé durant 28 ans l’ONG Portes Ouvertes, Pierre Tschanz a toutefois commencé sa carrière professionnelle comme… marin. Sur plus de 300 pages qu’il vient de publier, il raconte ces années vécues sur l’eau. Le témoignage de cet homme, qui a toujours eu le goût de la liberté chevillé au corps, se veut un hommage « à tous ces marins, souvent ignorés, qui accomplissent leur tâche sous toutes les latitudes, dans une chaleur torride ou dans le froid ». Et a aussi pour objectif d’encourager les personnes à « répondre à leurs appels ».

  • Des tableaux pour expliquer la passion du Christ

    Jeu 25 mars 2021

    Sœur Françoise de la communauté œcuménique des sœurs de Grandchamp, à Areuse (NE), expose actuellement dans l’une des pièces communes du lieu des tableaux qu’elle a peints et qui expriment la passion du Christ. « Au fil des planches, je me suis confrontée à l’injustice, au mépris… pour me sentir enfin encouragée à l’ouverture, et à ancrer plus profondément ma vie dans celle de Jésus », a-t-elle dit jeudi 25 mars face à ses œuvres.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !