Rassemblement « Nous sommes JS » à Berne: les Romands portés pâles

mercredi 05 juillet 2017 icon-comments 1

Le 1er juillet 2017, plusieurs organisations chrétiennes de jeunesse ont organisé un rassemblement sur la Place fédérale, à Berne. Pour elles, il s’agissait de montrer qu’elles tiennent à poursuivre leur collaboration avec le programme Jeunesse et sport (J+S) de l’Office fédéral du sport.

A l'appel de plusieurs organisations chrétiennes de jeunesse, un millier de personnes se sont rassemblées samedi dernier sur la Place fédérale, à Berne. Le but de cette manifestation était de dire « nous sommes tous Jeunesse et sport » aux autorités fédérales.

En effet, suite à la décision de l'Office fédéral du sport (OFSPO) d'exclure les camps chrétiens du programme Jeunesse et sport (J+S), plusieurs organisations chrétiennes se sont mobilisées. Elles font connaître leur désir de voir ce partenariat avec la Confédération se poursuivre.

Les participants à la rencontre étaient en majorité de jeunes membres des « Jungscharen », les scouts évangéliques de Suisse allemande. Les Romands, eux, ont brillé par leur absence : aucune organisation visée par l’exclusion du programme J+S n'était représentée. Du coup, les interventions initialement prévues en deux langues n'ont pas été traduites en français.

La négociation se poursuit

Depuis deux ans, plusieurs organisations chrétiennes de jeunesse suisses collaborent dans une négociation avec l’OFSPO et l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Elles ont publié une Charte pour le service parmi les enfants et les jeunes (CCEJ) qui présente leurs objectifs, leurs méthodes et leurs principes. Le document clarifie par exemple le rapport entre « activités jeunesse » et « évangélisation ». De cette manière, ces organisations de jeunesse cherchent à être mieux comprises des autorités et de la population suisses.

« Les Romands participent pleinement à ce processus, souligne Michael Mutzner, secrétaire général adjoint du Réseau évangélique suisse (RES). Mais ils n'ont pas toujours les ressources pour s'investir à part égale avec les Alémaniques. Dans ce sens, ils bénéficient beaucoup du travail de ces derniers. Cela est particulièrement vrai avec cette manifestation à Berne, à laquelle ils adhèrent pleinement. »

Actuellement, les organisations chrétiennes de jeunesse et les autorités suisses négocient au sein d’une « Table ronde ». Dans un premier temps, les discussions devraient vraisemblablement permettre aux organisations concernées de participer au programme Jeunesse et sport au-delà de 2017. Ensuite, les organisations devront répondre à deux exigences de la Confédération. D’une part, elles devront être systématiquement constituées en associations dont les statuts sont compatibles avec les objectifs de J+S. D’autre part, elles devront se doter d’une structure faîtière qui les représentera auprès de l’OFSPO.

« Nous sommes prudemment optimistes en ce qui concerne l’évolution de notre relation avec l'OFSPO, relève Michael Mutzner. En ce qui concerne la fin des subventions de l'OFAS, il est trop tôt pour pouvoir déterminer si un renversement de situation est possible ou non. Mais, à court terme, c'est le règlement de la relation avec l'OFSPO qui est prioritaire. »

Claude-Alain Baehler

Réseau évangélique suisse.
Charte pour le service parmi les enfants et les jeunes.

1 réaction

  • Ruffieux Jean-Luc dimanche, 09 juillet 2017 15:35

    Bonjour,
    Les pasteurs n'ont pas parlé du sujet et encore moins mobilisé pour allez à Berne pour se qui concerne L`église de (réveil) sur Genève??
    Mais pour beaucoup nous sommes pour ces camps qui donne des valeurs chrétiennes comme savoir pardonner et être déculpabiliser par le salut en Christ.
    Merci pour vos efforts.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 décembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Lun 26 octobre 2020

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !