Spotlight : un film qui dénonce les abus sexuels et spirituels dans l'Eglise catholique

mercredi 24 février 2016

Le film hollywoodien Spotlight, à l’affiche dès mercredi 24 février sur les écrans romands, dénonce les abus sexuels et spirituels commis par l’Eglise catholique aux Etats-Unis. La projection montre que nul n’est à l’abri d’un abus d’autorité. La leçon dépasse les seules sphères catholiques.

Le film est tiré de faits réels. Il raconte l’enquête longue et ardue de journalistes du « Boston Globe » aux Etats-Unis qui ont mis à jour en 2002 un scandale pédophile qui a ébranlé la communauté catholique locale. Le travail journalistique a payé et fini par avoir des répercussions dans le monde entier. Il a déclenché des révélations en chaîne et éclaboussé l’Eglise catholique tout entière.

« C’est la dénonciation qui sauvera l’Eglise »

On est aujourd’hui bien loin du déni de ces agissements de la part de la hiérarchie catholique. Interpellé sur le silence face à la pédophilie, le pape François lui-même a été très clair : dans l’avion qui le ramenait du Mexique le 18 février, il a dit qu’un évêque qui change un prêtre de paroisse quand on détecte qu’il est pédophile est un inconscient. Le mieux qu’il puisse faire, a ajouté le pape, est de présenter sa démission.

Monseigneur Charles Scicluna, l’un des hommes clés du dispositif de lutte contre les abus sexuels dans l’Eglise catholique, a assisté à la projection de Spotlight. Dans le quotidien italien « La Repubblica », il estime que « tous les évêques et cardinaux devraient le voir, car ils doivent comprendre que c’est la dénonciation qui sauvera l’Eglise et non l’omerta » (la loi du silence ndlr.). Avant lui, Radio Vatican en avait parlé comme d’un film « honnête » et « obligatoire ». Un film qui « démontre la force de la vérité qu’on ne peut pas contenir », selon l’un de ses commentateurs.

Complicité dans le collimateur

Pour Monseigneur Scicluna, le film Spotlight a le mérite de montrer combien protéger la bonne réputation de l’Eglise catholique a été une grave erreur. Et que la complicité fut une part importante de ces actes criminels.

On y voit des victimes parler de ces prêtres pédophiles comme s’ils étaient Dieu lui-même : « C’est Dieu qui venait nous voir ; comment dire non à Dieu ? » Aux actes sexuels se superposent ainsi des abus d’autorité et spirituels insupportables. Quoi de plus sale en effet que légitimer de la perversité sous des auras de sainteté ?

S’il suscite l’indignation, le film a le mérite de jeter un regard critique sur toute hiérarchie et système ecclésial. Il épingle les manipulations malsaines qui guettent les responsables d’Eglise et interroge chacun sur ce qu’il aurait subi au niveau de la foi. Ou fait subir !

Un film à voir !

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

  • Tchad : et si vous étiez envoyés?

    Mar 16 mars 2021

    La Commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) travaille en lien avec Action Missionnaire Internationale partenaires (AMI-p), mission partenaire de la FREE qui oeuvre depuis 60 ans auprès des peuples du Sahel. La mission AMI-p est engagée sur plusieurs lieux dans la région du Tchad, au coeur de la capitale, N'Djaména, ainsi que dans sa banlieue, dans l'est du pays à Abéché et au nord du Togo à Mango. Vous pouvez découvrir davantage sur les champs d'actions en cliquant ici.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !