Les évangéliques recourent contre la loi sur la laïcité à Genève

mercredi 13 juin 2018

A Genève, les évangéliques recourent contre la loi sur la laïcité adoptée fin avril. Ils lui reprochent de restreindre la liberté des croyants, selon la chronique de RTSreligion diffusée mardi 12 juin sur les ondes de RTS La Première.

Ce recours émane du Réseau évangélique genevois ainsi que de trois particuliers, dont Michael Mutzner, membre de l’Action biblique de Meinier et Amin Ladimi, du Parti évangélique et membre de l’Eglise évangélique apostolique de Genève. Selon eux, cette loi viole la liberté religieuse et celle de manifester sa religion, des droits garantis par la Constitution fédérale et la Convention européenne des droits de l’homme.

Quid de la diversité religieuse ?

Dans leur collimateur, il y a d’abord le fait que, selon cette loi sur la laïcité, les fonctionnaires, mais aussi les élus de l’exécutif comme du législatif, devront « s’abstenir de signaler leur appartenance religieuse par des propos ou des signes extérieurs ». Or l’un des recourants travaille aux Transports publics genevois, porte une croix autour du cou qui le désigne tout de suite comme chrétien. Devra-t-il l’enlever ? Selon Michaël Mutzner, aussi responsable média du Réseau évangélique suisse, l’Etat doit au contraire se montrer souple et refléter la diversité religieuse de la population qu’il sert.

La deuxième chose qui pose problème aux recourants, c’est que toute manifestation cultuelle devra rester du domaine privé. Que faire donc des baptêmes que les évangéliques aiment célébrer dans le lac, par exemple, soit dans la sphère publique ? Interpelé sur cette question en direct mardi 12 juin sur RTS La Première, l’invité du 5h-6h30 Olivier Keshavjee, pasteur stagiaire chez les réformés, a répondu avoir vécu des baptêmes dans le lac comme de beaux moments et que ce serait dommage qu’ils ne puissent plus avoir lieu. Non sans ajouter avoir le sentiment d’assister en Suisse à une laïcité de fermeture et non d’ouverture.

Une loi à rectifier

Le mouvement Solidarités, la faîtière des syndicats genevois, des milieux musulmans et des féministes ont également réagi à cette loi par le lancement d’un référendum en cours de récoltes de signatures. Pour eux, l’Etat ne doit pas intervenir en matière religieuse. Et il s’agit aussi de défendre les femmes qui portent le voile, comme par exemple une élue communale de Meyrin. Selon les référendaires, cette loi surfe en effet sur une vague islamophobe.

A noter toutefois que ce référendum, dont le délai expire dans une semaine, n’est pas soutenu par les évangéliques qui trouvent que la loi sur la laïcité comporte tout de même de nombreuses avancées, notamment en ce qui concerne l’accès aux aumôneries, ce qui les intéresse directement. La loi pour eux est donc à rectifier, non à éliminer.

Gabrielle Desarzens

Une chronique à écouter

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

  • Surmonter les abus au fil d’un conte

    Jeu 07 avril 2022

    Il était une fois… une enfant abusée, dont les larmes sont recueillies par une grenouille qui l’accompagne jusqu’au Roi d’un royaume fabuleux. Dans cette histoire, la psychologue Priscille Hunziker parle de la prise en compte de la souffrance. « Le voyage que fait la petite Emmy, c’est la métaphore d’un accompagnement psycho-spirituel », dit-elle mercredi 6 avril. Rencontre.

  • Souffrance psychique : faire voir le bout du tunnel

    Lun 04 avril 2022

    Les maladies psychiques n’épargnent pas les chrétiens. Après avoir traversé deux épisodes de décompensations et deux hospitalisations, Emmanuelle De Keuster de l’église évangélique d’Echallens (FREE) a ressenti le besoin d’exprimer son vécu à travers un CD et d’aller à la rencontre de personnes en souffrance psychique.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !