A Sarajevo, des migrants pakistanais dynamisent une église locale.

mardi 18 février 2020

Trouver un lieu de culte est parfois l’un des premiers réflexes des personnes migrantes. A Sarajevo, des Pakistanais convertis au christianisme ont découvert une communauté évangélique baptiste, où ils trouvent réconfort et entraide. « Ils nous sont en bénédiction », exprime son pasteur Tomislav Dobutovic.

La Bosnie-Herzégovine est un pays compliqué. Trois religions y forment des groupes distincts, avec des modes de vie et cultures différents. Il y a les Serbes, de confession orthodoxe, les Bosniaques, musulmans, et les Croates, catholiques. A côté de cela, un tout petit pourcentage de personnes sont protestantes, comme Tomislav Dobutovic, à la tête d’une communauté baptiste d’une centaine de membres. Dans son Eglise, qui est aussi un centre de formation pour jeunes pasteurs en devenir, il parle de la migration en termes de bénédiction : « Nous croyons que Dieu nous les amenés pour nous édifier mutuellement, dit-il dans sa salle de culte à Sarajevo. Plusieurs personnes migrantes qui confessent une foi évangélique viennent régulièrement dans notre église et participent aux services du dimanche matin. Il s’agit notamment de Pakistanais. Parmi eux, il y a un pasteur dont le frère a été emprisonné et qui a fui pour éviter le même sort. Sur sa route, il a rencontré d’autres chrétiens qui ont marché avec lui. En fait, trouver une église où partager sa foi a été l’un de ses premiers réflexes une fois arrivé en Bosnie. »

« Ils modifient un peu nos églises »

A Kairos, c’est le nom de l’église, les migrants représentent environ 10% des fidèles. « Mais on imagine bientôt faire des services en ourdou », explique Tomislav Dobutovic. Non sans ajouter que ces personnes animent d’ores et déjà parfois le culte de façon très dynamique, avec des chants de leur pays. Et le pasteur bosnien de parler de l’émotion qu’il ressent à leur contact, alors que lui aussi a été réfugié pendant la guerre qui a secoué son pays, et qui a cessé il y a juste 25 ans. « Je comprends ce qui signifie être migrant. J’essaie de les consoler. Il est difficile d’entrer dans l’Union européenne, mais je les encourage à ne pas renoncer. » Certains membres de l’église les accueillent spontanément chez eux, même s’ils les savent de passage et que les liens sont éphémères. « Mais leur spiritualité nous apporte beaucoup. Pour sûr, leurs églises au Pakistan sont différentes. Alors ils modifient un peu les nôtres. Ils les renouvellent. C’est une grâce de Dieu. »

Gabrielle Desarzens

Tomislav Dobutovic intervient dans une émission Hautes Fréquences sur RTS La Première.

Publicité

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

  • Un calendrier de Noël clé en main pour les familles et les Eglises

    Ven 27 novembre 2020

    Vous cherchez un calendrier de l’Avent pour donner du sens à ce temps qui nous sépare de Noël. La Commission enfance de la FREE a pensé à vous ! Elle vous propose une démarche originale à faire en famille. Une idée de Julien Russ, pasteur à Echallens.

  • Côte d'Ivoire: les séminaires «Lomé» donnent naissance à la corporation des acteurs chrétiens de l'audiovisuel

    Ven 27 novembre 2020

    Après Lomé 1 et 2 organisés par Radio Réveil et ses partenaires, les acteurs des médias chrétiens de la Côte d'Ivoire ont compris l'urgence de se mettre ensemble et de cesser d'évoluer en rangs dispersés. Dans cette optique, deux animateurs créent en août 2020 l'Union des journalistes et animateurs chrétiens de Côte d'Ivoire (UJACCI).

  • RDC: «Depuis Lomé 2, on m’appelle ‘Papa Météo’», un article accompagné d'une émission de radio

    Ven 27 novembre 2020

    Du 23 au 27 novembre, une soixantaine de professionnels des médias ont fait le voyage de Lomé au Togo pour une semaine de formation. A l’occasion de cette troisième édition, quelques participants ont témoigné des changements apportés par cette nouvelle dynamique initiée par Radio Réveil (Bevaix). Voici le témoignage d’un président de radio du Congo Kinshasa. Cette contribution écrite est accompagnée d'une émission de radio réalisée par Dodji Juliette Kpessou (Radio Hosanna, Porto-Novo, Bénin) et Benjamin Holl (Radio Vie nouvelle, Douala, Cameroun).

  • Lomé 3 : le Ministre togolais de la Communication invite les journalistes des radios chrétiennes à l'excellence

    Mar 24 novembre 2020

    Le FOMECAF a lancé lundi 23 novembre 2020, la troisième édition de la formation du Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone (FOMECAF) à Lomé au Togo. Lors de son allocution à la cérémonie d’ouverture, le ministre togolais de la communication a encouragé les acteurs des médias des radios confessionnelles à viser l’excellence en matière de communication. 

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !