Sion : le culte "drive-in" passe à la trappe

jeudi 30 avril 2020

Après une première très concluante dimanche 26 avril, le culte en mode drive-in à Sion ne peut se répéter : le pasteur Matthias Radloff a reçu mercredi 29 avril une interdiction de la part des autorités cantonales. Il fulmine.

« Je ne voulais pas en faire un nouveau style d’église, mais juste encourager la communion, le contact entre les membres de la communauté locale pendant ce temps de semi-confinement. A l’heure où l’on ne peut plus se rassembler dans la même salle, la solution du drive-in m’avait semblé respecter les normes sanitaires, et les participants ont vraiment eu du plaisir à se voir ! » Matthias Radloff, pasteur de l’Eglise évangélique Mosaïque de Sion (de la Fédération Chrischona), a du mal avec cette décision toute administrative : « On peut voir des queues de voitures devant des chaînes de restauration rapide, mais une dizaine de voitures en arc de cercle sur un parking de 400 places est interdit ? Où est la logique dans tout ça ? » Suite à de très bons contacts avec la police locale, c’est le formulaire qu’il a rempli et envoyé pour une demande « dans les formes » au niveau cantonal qui a été sanctionné. « J’ai envoyé le formulaire ad hoc à 10h30 mercredi. A 14h, je recevais l’interdiction, au motif que toute manifestation publique ou privée est interdite ».

Réponse à un besoin

En ces temps difficiles, Matthias Radloff a trouvé sur internet cette idée de faire église autrement. La formule est pratiquée notamment aux Etats-Unis. Dimanche 26 avril, ce sont 10 voitures, avec 24 personnes à bord qui ont entouré le pasteur invité vaudois Philippe Bottemane sur les bords de l’autoroute, dans la banlieue de Sion. Un guitariste assis dans le coffre de son véhicule a essayé d’entraîner les participants dans les chants. « Mais il y avait un décalage sonore, on n’était techniquement pas très au point », indique le responsable de Mosaïque en riant. « Cela dit, on était ensemble et cela faisait du bien ! » La prédication était retransmise par l’application zoom dans les habitacles comme aussi auprès de celles et ceux restés à la maison. « Mais on était quasi au complet, car nous sommes une communauté de 25 à 30 membres réguliers. » Si la météo annonçait de la pluie dès 18h, le culte s’est déroulé sans averse de 19h à 20h avec une prédication sur les vieilles outres et les outres neuves (Marc 2, 18 à 22 ndlr). « Comme quoi nous sommes invités à tenter des choses nouvelles », commente Matthias Radloff. Qui précise avoir vraiment eu le sentiment de répondre à un besoin : « A tel point, que refaire un tel culte dimanche 3 mai me semblait aller de soi ! » Mais pas de dérogation au règlement : les fidèles peuvent se voir par hasard derrière leurs pare-brise, mais pas de façon coordonnée, et pas à plusieurs pendant une heure pour louer Dieu. « A croire que les plages ou les cafés ouvriront avant les églises... »

Gabrielle Desarzens

Publicité
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021

eglisesfree.ch

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !