« Les jeunes se construisent en passant du temps avec Dieu ! »

mercredi 11 avril 2018

Le numéro 12 de l’avenue de la Gare à Neuchâtel est l’annexe de l’Eglise de La Rochette (FREE), située deux bâtiments plus haut. Des soirées pour jeunes intitulées « Génération Consacrée », imaginées par Aurélie Hufschmitt, 26 ans, s’y déroulent depuis quelques mois. Explications depuis les profonds canapés bleus du sous-sol.

Le carton d’information est on ne peut plus clair : « Que se lève une génération restaurée dans son identité, affermie dans la foi, passionnée par et pour un seul nom », peut-on y lire. Prochaine soirée « Génération Consacrée » : vendredi 25 mai. Il s’agira de la cinquième édition depuis septembre dernier. Au sous-sol du numéro 12 de l’avenue de la Gare à Neuchâtel, Aurélie Hufschmitt s’assied sur l’un des canapés bleus de ce local pour jeunes et sort une feuille A4 de son sac : « J’ai eu une vision prophétique quand j’ai accepté ce travail de pasteure jeunesse ici, indique-t-elle. J’ai vu des braises, des jeunes embrasés par Dieu ; des guerriers affermis dans la foi. Et la Suisse impactée par chacun d’eux. » La Française originaire d’Alsace en est convaincue : « Je crois que ce qui nous bâtit dans notre identité, c’est le fait de passer du temps avec Dieu. Les jeunes en ont vraiment besoin et c’est le but de ces rencontres organisées pour ceux qui ont en majorité entre 18 et 20 ans : leur donner l’envie et les outils pour parvenir à vivre ces face-à-face avec le Seigneur. »

La prière, une arme puissante

Les locaux utilisés par les jeunes de La Rochette ont fêté l'année dernière les 10 ans de leur rénovation. A côté d’un babyfoot, une mini-cuisine, un local de prière. « La prière est l’un des outils qu’on recommande aux jeunes, commente Aurélie. Comme aussi la lecture de la Bible et l’appropriation des conseils et promesses qu’on peut y lire ». Du basique, somme toute. Mais qui peut prendre des formes concrètes et ouvertes sur le monde, comme la possibilité de servir de la soupe aux démunis de la ville les mercredis midi au numéro 18 – soit le bâtiment où se déroulent les différents cultes de la communauté. Celle qui a toujours eu un cœur pour l’Eglise croit d’ailleurs dur comme fer à la puissance de la prière. Elle indique être impliquée aussi – à côté de son 50% à La Rochette – dans le mouvement des maisons de prières. Ces lieux dits « néomonachiques », en pleine expansion, visent la louange et la prière 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. « Parce que par la prière, on peut changer la face du monde », affirme-t-elle, en ajoutant que de telles maisons existent déjà en Suisse romande à Genève, Yverdon-les-Bains et Vevey.

Se savoir aimé

Autre corde à son arc : Aurélie joue du piano et s’essaie à la percussion dans un groupe qu’elle a monté avec les jeunes de l’église. « On procède de façon intuitive et on essaie d’être attentif à ce que l'Esprit veut nous communiquer. » En outre, elle fait encore partie de l’organisation de Jeunesse en mission « Réveillez Les Héros ». Celle-ci se veut intergénérationnelle, mais rejoint les objectifs de Génération Consacrée : là aussi, les jeunes sont appelés à se lever et à s’affermir dans qui ils sont. « Il y a des galères, c’est sûr, déclare Aurélie, mais on ne les traverse pas seul. Et on se sait aimé, quoi qu’il arrive : c’est essentiel ! »

Gabrielle Desarzens


Ce que je crois : Je crois que la chose la plus belle, la plus fondamentale, la plus marquante que nous puissions vivre, c'est une intimité avec ce grand Dieu, qui, avant tout, cherche à être en relation avec nous.

Ce que je ne crois pas : Je ne crois pas qu'il existe des obstacles insurmontables sur le chemin qui mène au Seigneur, en tout cas, pas pour lui, et je ne crois pas qu'il n'y ait qu'une seule méthode, qu'une seule façon de faire pour le rencontrer.

Ce que je ne crois plus : Je ne crois plus qu'il y ait des domaines de ma vie qui n'intéressent pas Dieu, car son désir c'est d'être ma vie, soit d’être à la source de tous mes projets, pas simplement d'en faire partie.

  • Encadré 1:

    Ce que je crois : Je crois que la chose la plus belle, la plus fondamentale, la plus marquante que nous puissions vivre, c'est une intimité avec ce grand Dieu, qui, avant tout, cherche à être en relation avec nous.

    Ce que je ne crois pas : Je ne crois pas qu'il existe des obstacles insurmontables sur le chemin qui mène au Seigneur, en tout cas, pas pour lui, et je ne crois pas qu'il n'y ait qu'une seule méthode, qu'une seule façon de faire pour le rencontrer.

    Ce que je ne crois plus : Je ne crois a qu'il y ait des domaines de ma vie qui n'intéressent pas Dieu, car son désir c'est d'être ma vie, soit d’être à la source de tous mes projets, pas simplement d'en faire partie.

Publicité

eglisesfree.ch

  • Coronavirus: mesures renforcées sur Vaud

    Ven 18 septembre 2020

    La situation sanitaire dans le Canton de Vaud se péjorant, le Conseil d’Etat a détaillé, lors de sa conférence de presse de mercredi 16 septembre, la nouvelle directive Covid qui est entrée en vigueur ce jeudi 17 septembre. Le port du masque est désormais obligatoire dès 12 ans dans les lieux de culte, tout comme l'occupation d'une chaise sur deux comme mesure de distanciation.

  • (Pour une) bonne rentrée!

    Ven 21 août 2020

    D’ici lundi prochain, la rentrée aura eu lieu dans tous les cantons romands. Ces derniers annoncent les uns après les autres les mesures qui seront appliquées dans les écoles pour éviter une deuxième vague de Covid-19. Et dans les Eglises, à quoi ressemble cette rentrée ? Eh bien, c’est compliqué !

  • Révisée, la Charte du moniteur aborde les questions liées aux abus

    Jeu 04 juin 2020

    La « Charte du moniteur, concernant la protection de l'enfance dans l'Eglise » vient d’être révisée. Elle inclut désormais des directives plus précises concernant les questions d’abus sexuels et le rôle de modèle des monitrices et des moniteurs.

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

LAFREE.INFO

  • « L’Apocalypse, un livre biblique facile à lire », selon Sylvain Romerowski

    Ven 25 septembre 2020

    Il vient de publier un imposant commentaire sur le livre de l’Apocalypse. Sylvain Romerowski, professeur à l’Institut biblique de Nogent-sur-Marne, présente à lafree.info quelques résultats de son compagnonnage de près de 40 ans avec le dernier livre de la Bible. A l’heure où le documentaire « Les 7 Eglises de l’Apocalypse » de Christophe Hanauer et Etienne Magnin fait un tabac dans les salles de Suisse romande, le propos de ce théologien évangélique offre un approfondissement stimulant.

  • «Les chants de Martin Luther», un documentaire de Günther Klein disponible sur Arte

    Jeu 24 septembre 2020

    Le site d’Arte propose en libre accès jusqu’au 19 octobre 2020 un documentaire sur le réformateur Martin Luther et son rapport à la musique. Grâce à l’acteur allemand Ben Becker, le spectateur découvre les endroits où Martin Luther a vécu et surtout les chants qu’il a composés pour asseoir le mouvement réformateur qui traverse l’Eglise au XVIe siècle. « Les chants de Martin Luther », un documentaire de Günther Klein à découvrir.

  • Prix catholique des médias: la journaliste Gabrielle Desarzens lauréate 2020

    Mar 22 septembre 2020

    Cette année, le Prix catholique des médias va à la journaliste Gabrielle Desarzens. Son émission « Cul-de-sac bosnien », diffusée dans Hautes Fréquences sur RTS La Première en février dernier, a été distinguée par un jury composé d’autorités ecclésiales catholiques et de journalistes.

  • Bienenberg et FREE COLLEGE: chaque mercredi du 6 janvier au 26 mai une animation biblique ZOOM sur «Le Sermon sur la montagne: un projet de vie»

    Jeu 24 septembre 2020

    Début 2021, la formation d’adultes du Bienenberg et le FREE COLLEGE organisent une série d’études bibliques autour d’un des discours les plus célèbres de Jésus : le Sermon sur la montagne. Sur 18 mercredis soirs, ce sera l’occasion via le logiciel de vidéoconférence ZOOM de parcourir un matériel vidéo et des fiches d’animation en compagnie du pasteur et théologien Claude Baecher. Une occasion unique de découvrir Jésus dans une autre perspective.

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !