Jean Ziegler: « Il existe une fraternité de la nuit entre les hommes »

(réd.) lundi 06 avril 2020

Quid du covid-19 dans les camps de migrants ? Ceux-ci y vivent entassés, comme à Lesbos, où le sociologue Jean Ziegler s’est rendu pour dénoncer les conditions indignes qui y règnent1. Et pourtant, même si la pandémie menace dans ces lieux où la promiscuité est un euphémisme, l’ancien rapporteur spécial des Nations-Unies pour le droit à l’alimentation croit que l’Histoire a un sens. Et qu’il existe ce qu’il appelle « une mystérieuse fraternité de la nuit entre les hommes ». Il était au micro de Gabrielle Desarzens dimanche 5 avril dans Babel.

Sur Lesbos, la plus grande des îles grecques de la mer Egée, l’Europe a enfermé derrière des barbelés des dizaines de milliers d’êtres humains, estime Jean Ziegler. Ils y vivent dans des conditions sanitaires et nutritionnelles effroyables. Il y a là un crime contre l’humanité qui est commis, dénonce-t-il. « Mais la fraternité de la nuit se manifeste dans cette misère épouvantable. C’est-à-dire que, de façon non visible, il y a des militants, des militantes, des ONG et même des Eglises qui sont sur place et qui partagent leur quotidien. Qui essaient comme ils peuvent d’apporter un tout petit peu d’espoir et d’amour. Comme notamment auprès d’enfants non accompagnés qui s’automutilent avec des couteaux, et qui font des tentatives répétées de suicide. »

« Il faut détruire les hot spots »

Pour le sociologue, le véritable sujet de l’Histoire est cette fraternité humaine qui n’est a priori pas visible, mais qui œuvre pourtant concrètement. « Sur les terrains les plus sensibles, il y a toujours des personnes qui considèrent à juste titre que l’être humain n’existe que dans la relation. Et que ce qui constitue l’homme, c’est sa capacité de solidarité, de réciprocité, de complémentarité. » Le coronavirus a en attendant touché le camp de Moria, l’ancien camp militaire transformé en centre d’accueil pour réfugiés à Lesbos. « C’est la conséquence d’une politique concrète de Bruxelles qui doit être brisée de toute urgence, commente Jean Ziegler. C’est aujourd’hui une exigence presque égoïste si l’on ne veut pas que la pandémie se renforce et se répande à grande échelle à partir des camps. Il faut absolument détruire les hot spots de la mer Egée et transférer les réfugiés dans des lieux salubres. » Et notre homme d’affirmer que l’Histoire a un sens : « Nous allons vers l’humanisation de l’homme », prophétise-t-il.

« Aime ton prochain ! »

Interpellé sur son ancrage chrétien, il s’approprie les mots de Victor Hugo et dit volontiers détester toutes les Eglises, aimer les hommes et croire en Dieu : « Dieu me semble une évidence absolue. Il y a tant d’amour qui se manifeste. Il vient bien de quelque part ! Regardez maintenant, les soignants, les femmes de ménage qui mettent leur vie très concrètement en jeu, car ils risquent d’être infectés à n’importe quel moment : c’est aussi ça la fraternité de la nuit ! » Celui qui se définit comme un matérialiste dit enfin apprécier l’Evangile, notamment quand le Christ dit d’aimer son prochain. « Le prochain, c’est quelqu’un, cela n’a rien d’universel. Cela signifie celui qui est devant toi, que tu rencontres. Et que s’il a besoin de quelque chose, tu es appelé à y répondre. C’est très concret. »

(Réd.)

1 Lesbos, la honte de l’Europe, Editions du Seuil : 2020.

Une émission à écouter

Publicité
  • Le Christ s’est arrêté au Mormont

    Le Christ s’est arrêté au Mormont

    La première « zone à défendre » (ZAD) de Suisse occupe la colline du Mormont, sur les communes vaudoises de La Sarraz et d’Eclépens, pour empêcher l’entreprise de ciment Holcim de s’étendre. Luc Badoux, pasteur du lieu, est allé à la rencontre des militants comme aussi la diacre Lyne Gasser. Un Noël chrétien au Mormont ? Reportage diffusé le 20 décembre 2020 sur RTS La Première.

    vendredi 18 décembre 2020
  • De multiples paroisses responsables

    De multiples paroisses responsables

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

    lundi 02 novembre 2020
  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

    lundi 26 octobre 2020
  • « La persécution est vive… mais nous avons la vie en abondance ! »

    « La persécution est vive… mais nous avons la vie en abondance ! »

    « Quand un Peul se convertit au christianisme, il connaîtra vraisemblablement la violence physique, la privation, le bannissement de sa communauté… mais aussi les trésors de Dieu en termes de pardon, d’amour et de paix. » C’est ce que rapporte Boureima Diallo, pasteur de Jam Tan au Burkina Faso, rencontré lundi 28 septembre dans les locaux de l’ONG Portes Ouvertes à Romanel-sur-Lausanne.

    mardi 29 septembre 2020

eglisesfree.ch

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !